8 octobre 2008

Présentation UNAN France

Classé dans : — unan44 @ 15 h 02 min

Présentation UNAN France drapeau21850

logounanfrance Présentation de l’UNAN France logounanfrance

Membre du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports nautiques, membre du Conseil Supérieur de la Météorologie Nationale (section Marine), membre du Comité des Utilisateurs du SHOM, membre de l’A.F.NOR et Administrateur de la SNSM. 

NOTE AU VISITEUR :

De manière à bien interpréter la structure de l’UNAN France et des UNAN Départementales, il est nécessaire de comprendre leur fonctionnement qui applique exclusivement un principe qui lui est cher : celui de la subsidiarité.

En quelques mots, l’UNAN n’a rien d’une fédération et n’a  par conséquent aucun pouvoir d’orientation, ni d’avis sur le quotidien des associations qui y sont affiliées, n’a donc aucune influence ni dans leurs statuts ni dans leur gestion. l’UNAN France et les UNAN Départementales travaillent en concertation permanente avec les associations affiliées qui conservent leur libre arbitre et une totale autonomie.

L’UNAN et ses antennes Départementales indépendantes sont uniquement présentes pour les assister ou les aider et plus particulièrement pour représenter l’ensemble des plaisanciers vis à vis des pouvoirs publics.

L’UNAN forte de sa représentativité nationale et de la qualité de ses groupes de travail spécialisés souvent composés de professionnels, d’une notoriété reconnue, pèse avec efficacité sur tous les sujets qui concernent la plaisance.

Daniel Marié  

————————————————————————————————————————————

Nouvelle composition nationale 2012

CA-et-Bureau-UNAN-France1-663x1024

 

pdf les UNAN departementales.pdf

 

GROUPES DE TRAVAIL

questions portuaires

mouillages et cales de mise à l’eau

pêche de plaisance

environnement

aspects économiques de la plaisance et statistiques

POLES DE COMPETENCES

sécurité

utilisation du DPM

dragages et environnement

information nautique et balisage

finances des collectivités locales et des ports

comité de rédaction du bulletin

site internet

documentation

 

Décembre 2009

 

Origine :

 

Les Lois de « décentralisation » n° 83-8 du 7 janvier 1983 et « Littoral » n° 86-2 du 3 janvier 1986prévoyaient le transfert de compétence de la gestion des ports et des zones de mouillage d’équipements légers notamment vers les Collectivités locales.

L’application des décrets du 30 décembre 1983 pour les ports et du 22 octobre 1991 pour les zones de mouillages et d’équipement légers a institué des « Conseils Portuaires » et des « Conseils de Mouillages » pour la consultation des « Usagers » par les gestionnaires.

 

Au delà de la consultation de ces instances par les autorités portuaires, les représentants des « Usagers » ont compris qu’ils devaient s’organiser et se constituer en associations pour collecter les souhaits, proposer des solutions et représenter les intérêts de l’ensemble des navigateurs de plaisance auprès des autorités administratives chargées des questions maritimes, des collectivités territoriales et des industriels du nautisme.

 

Chronologie de la fondation et représentativité de l’U N A N :

 

  • 1992,constitution de l’Union des associations de navigateurs du Golfe du Morbihan avec 5 associations (4 zones de mouillages et un port) ;

  • 1998,transformation en UNion des Associations de Navigateurs du Morbihan (UN.A.N. Morbihan) après l’adhésion des ports de la Baie de Quiberon. Actuellement, l’UNAN – 56 regroupe 35 associations, soit plus de4.000 adhérents actifs mouillant dans des ports et zones de mouillages pouvant accueillir 10.000 bateaux environ.

  • 2001,fondation de l’Union des Associations de Navigateurs de Charente Maritime (UN.A.N.CM) avec 10 associations. L’UN A N-17 regroupe actuellement 16 associations, soit près de 2.000 adhérents actifs, pour une capacité des ports concernés de 8.000 bateaux.

  • 2002,le 8 juin fondation de l’Union Nationale des Associations de Navigateurs (U. N. A. N.).

  • En 2004,l’U N A N se développepar la création de l’UN A NGironde.

  • 2005voit la constitutionde l’UN A N– Méditerranée, des UN A N du Finistère et de Loire Atlantique.

  • 2006et 2007 enregistrent l’adhésion de l’ACOMM, Association des Capitaines et Officiers de la Marine Marchande, comme membre Associé, puis de la Fédération des Associations de Plaisanciers de Corse, qui devient l’UNAN Corse. Le mouvement de regroupement d’associations de ports et mouillages au niveau départemental et le développement de liens avec l’UNAN-France se poursuit, parallèlement à l’accroissement du nombre d’associations dans les départements.

  • 2008 est marqué par l’adhésion de la « Fédération des Kayaks de Mer », la création de l’UNAN « Landes – Pyrénées atlantiques » et la création des UNAN « PACA » et « Languedoc-Roussillon », et l’adhésion de l’UNAN Ille et Vilaine/Côtes du Nord puis Nord/Pas de Calais.

L’U N A Nconstitue, avec la Fédération des Industries Nautiques (FIN) et la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP), le troisième pilier de la plaisance en France.

 
Organisation

L’ UNANest structurée sur 3 niveaux :

  1. Local,port ou zone de mouillage,

  2. Départemental ou régional,

  3. National.

Chacun de ces niveaux intervient comme interlocuteur des gestionnaires des ports ou des zones de mouillages, des administrations, etc., du niveau correspondant.

Les principes de subsidiarité et de mutualisationdes connaissances au service de chacun permettent de s’entraider pour traiter des problèmes liés à :

  • La plaisance sous toutes ses formes ;

  • Les relations avec les administrations et les collectivités territoriales ;

  • L’utilisation du Domaine Public Maritime (respect de l’environnement, espaces réglementés, accès au rivage, prévention et la résolution des conflits d’usage avec les autres activités littorales,….) ;

  • La sécurité de la navigation et la réglementation ;

  • La formation et l’information des navigateurs ;

Les associations de l’U N A N sont généralement distinctes des Clubs nautiques ou Ecoles de voile qui sont fédérés au sein de la Fédération Française de Voile (F.F.V.). Mais elles agissent en pleine synergie, leurs membres appartenant souvent aux deux structures, avec parfois des dirigeants communs.

Dans la pratique :

  1. au niveau local, de la zone de mouillages ou du port,les associations assurent la liaison entre les plaisanciers « usagers » et les  responsables « gestionnaires d’un service public » des zones de mouillages ou portuaires pour les problèmes :

  • de création et de fonctionnement des infrastructures, en favorisant le développement d’une véritable gouvernance, trop souvent absente, et en associant les usagers aux améliorations de gestion.

  • d’utilisation des espaces, sur l’eau ou à terre,

  • de services (manutention, fournitures, sanitaire, gestion de l’environnement,s animations, etc.),

  • de contrats et des tarifs (Conseils de mouillages ou portuaires)

  • de sécurité des personnes et des biens, etc.

  1. au niveau départemental,chaque UN A N–Départementale ou Régionale :

  • participe à la mutualisation des connaissances de chacun, au travers de ses différentes commissions de l’UNAN (exemples : Ports, Mouillages, Environnement, Sécurité, Pêche, Utilisation du Domaine Public Maritime, Economie de la Plaisance, Information Nautique, Juridique ,Normalisation ) ;

  • assure la liaison avec les services départementaux et régionaux (Préfectures : départementale, régionale et maritime, Affaires Maritimes, Service maritime de l’Equipement – Conseil général, Conseil régional, CROSS, SNSM, Comités des pêches et des conchyliculteurs, etc.).

  • Gère les conflits d’usage avec les autres usagers du littoral et de la mer (installations conchylicoles et problèmes de balisage, ..)

  1. au niveau national, les relations avec les Ministères, les Administrations et les Organismes centraux, sont du ressort de l’U N A N.Elles portent ou ont porté sur les thèmes suivants :

  • Refonte des règles de sécurité (notamment Division 224/240 pour les bateaux de moins de 24 mètres),

  • Réforme du permis de conduire les bateaux de plaisance à moteur,

  • Certificat restreint de radiotéléphonie (CRR) et délivrance de la licence d’exploitation d’une station radioélectrique (VHF, BLU, …),

  • Gestion générale des ports et du Domaine Public Maritime, représentation des usagers et établissement d’un dialogue « fermement constructif » avec les gestionnaires de ports, recherche de transparence dans la gestion technique et financière, dans la tenue des listes d’attente, respect des cahiers des charges et des obligations de service public,

  • Préservation de la qualité du littoral et des paysages, en équilibrant développement économique et respect de l’environnement,

  • Défense générale des intérêts des plaisanciers en matière de réglementation, taxes diverses, formalités administratives, etc.

  • Etudes techniques sur mes matériels et équipements utilisés par les navigateurs,

  • Information et formation des plaisanciers par l’édition de documents ou via les associations locales, …

Les activités de l’U N A N s’exercent également au sein :

  • du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques, (CSNPSN), dont l’UNAN est membre actif, et de ses groupes de travail spécialisés.

  • du Conseil Supérieur de la Météorologie (CSM) pour l’amélioration des bulletins météo au titre du service public, facteur de sécurité de la navigation (bulletins météo et informations de sécurité en boucle sur 2 [ou 3] canaux VHF dédiés,prévisions à 72 heures, avis d’alerte, …)

  • du Comité des Utilisateurs du Service Hydrographique de la Marine (CUSH) pour améliorer l’information nautiques officielle (cartes et documents, papier ou électroniques).

  • de l’A. F. NOR. (normalisation, certification, …).

  • de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), dont l’U N A N est administrateur.

 

Direction de l’UNAN :

L’association nationale est administrée :

  • Par un Conseil d’Administration de 21 membres, proposés par les UN A N départementales et élus pour 3 ans par l’Assemblée générale,

  • Un Bureau Exécutif de 11 personnes.

  • Par ailleurs 12 Groupes de travail ont été constitués pour étudier les dossiers intéressant la navigation de plaisance et préparer de façon collégiale la politique de l’U N A N dans les différents domaines : Sécurité  et information nautique ; Questions portuaires ; Zones de mouillage ; Environnement ; Economie de la plaisance ; Pêche ; Utilisation du domaine maritime ; Balisage ; Normalisation ; Documentation ; Communication.

Représentativité, méthode d’action et fonctionnement

La crédibilité de l’U N A N repose autant sur sa représentativité que sur ses méthodes d’action et de fonctionnement.

1 – Représentativité

L’Union fait la Force. Dans les rapports avec les administrations en charge de la plaisance, avec les ports regroupés au sein de la FFPP, Fédération Française des Ports de Plaisance, et avec la FIN, Fédération des Industries Nautiques, les navigateurs de plaisance ne peuvent faire entendre leur voix que s’ils sont regroupés au sein d’une organisation qui aborde TOUS les problèmes de TOUTE la plaisance, de façon quasi professionnelle et constructive, mais totalement indépendante et bénévole.

2 – Méthode d’action de l’U N A N

 

Notre méthode d’action pour la résolutiondes problèmes est la réactivité, une connaissance approfondie des dossiers, une approche non partisane et la concertation fermement constructive,

selon le principe qu’il faut responsabiliser, c’est-à-dire convaincre plutôt que de contraindre.

3 – Fonctionnement

Pour chaque problème traité, le « principe de partage des informations et de mutualisation des compétences », nous conduit à élaborer en commundes solutions, si possible éprouvées localement. Dès lors, il appartient aux niveaux départementaux et locaux de s’en prévaloir et d’œuvrer à leur application.

Cette organisation assure cohérence et crédibilité. Elle permet une bonne réactivité grâce à une communication rapide, montante et descendante, par Internet.

En application du « principe de subsidiarité », chaque participant à une réunion du niveau national intervient par délégation de l’U N A N et non pas au nom de son UN A N–Départementale ou de son association locale d’origine. Inversement, les questions locales restent du ressort des associations locales, qui se doivent de respecter les orientations générales élaborées au sein de l’échelon national ou départemental.

Cette discipline est d’autant plus nécessaire que les associations de l’U N A N sont nombreuses et dispersées.

L’organisation de l’UNAN a permis d’obtenir des résultats significatifs en matière de réglementation, de réduction des coûts d’entretien des bateaux à sécurité renforcée et de comportement environnemental.

L’UNAN est maintenant considérée comme un interlocuteur à part entière, capable de travailler sur les dossiers les plus complexes, dans un esprit d’équilibre et de concertation avec tous les acteurs du littoral et du nautisme.

La mer et la navigation constituent un des derniers espaces de liberté, auquel nous tenons.

Mais la Liberté a pour corollaire la Responsabilité.

Défendre l’une et promouvoir l’autre, constituent l’objet de notre action.

 

 

Une réponse à “Présentation UNAN France”

  1. cosse dit :

    bonjour
    question :pour une association plaisance ,comment être informé des évolutions dans les ports les droits et devoirs, des obligations des maires ect…
    merci
    cordialement

Laisser un commentaire

Location aux Ménuires |
dbdd |
tfranck |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Scrapacaro
| ShoppingLoisirsCreatifs
| KAD DANSE